Fintech : état des lieux d’un secteur en pleine ébullition

Fintech : état des lieux d’un secteur en pleine ébullition


Nombreux sont les acteurs qui réinventent la finance à l’aide des technologies afin de fournir des services financiers de plus en plus efficaces et ce, à moindre coût.

Paiement, néobanques, gestion des finances, cagnottes en ligne… Tout autant de secteurs que se partagent de jeunes entreprises en pleine croissance et des acteurs historiques. État des lieux sur les principales d’entre elles.

Résultat de recherche d'images pour "stripe"
  • Paiement

Stripe gère des flux de plusieurs milliards d’euros chaque année pour le compte de plus de 100 000 entreprises innovantes réparties dans le monde entier. Après une levée record de 245M$ en septembre 2018, la fintech annonçait en janvier 2019 un nouveau tour de table de 100M$ pour atteindre une valorisation de plus de 22,5 milliards de dollars.

PayPal est l’acteur le plus installé sur le marché car présent depuis 1998. Récemment, PayPal annonçait le lancement de Xoom, nouveau produit pour le transfert d’argent à l’international grâce à une application mobile. Ce marché est également traité par des acteurs comme TransferWise, WorldRemit ou encore Remitly. (source)

Mollie est une société Hollandaise qui offre aux porteurs d’app la possibilité d’intégrer rapidement et simplement les principaux modes de paiement grâce à des plugins. Mollie permet également à ses clients de créer leur propre produit de paiement grâce à leur API très développée. En juillet, Mollie levait 25 millions pour accélérer en Europe, après 15 ans sans investisseur.

  • Remboursement entre particuliers

Lydia est devenue l’application de référence pour le remboursement entre particuliers. Au départ connue pour les virements entre amis, Lydia offre désormais un panel très large de possibilités aux utilisateurs : consultation de comptes bancaires, création de cagnottes en ligne, paiement par QR code…

Image associée

Créée en 2014, puis rachetée par le Crédit Mutuel, Pumpkin est une app de paiement entre amis utilisée par plus de 700 000 personnes. Plus besoin d’IBAN, de conseiller bancaire, ni de validation sous 48h… L’utilisateur créé un compte manuellement ou via le Facebook connect. L’un de ses co-fondateurs, Hugo Sallé de Chou était d’ailleurs sur la scène de MobileOne 2018 pour un retour d’expérience inédit sur la réussite de Pumpkin.

  • Néobanques

N26 est une néobanque allemande qui bouscule les banques traditionnelles grâce à une offre 100% mobile. Gérez vos comptes en temps réel à partir de votre smartphone, payez sans frais à l’étranger… N26 a déjà séduit plus de 3,5 millions de clients en Europe. Le 18 juillet, N26 annonçait une levée de fonds de 170 millions de dollars, valorisant alors la jeune pousse à 3,5 milliards de dollars.

Lancée en 2015, Revolut s’est imposé comme le partenaire financier des voyageurs grâce à une offre adaptée, permettant notamment de faire des virements bancaires internationaux sans frais, à des taux de change raisonnables.

Image associée

Face à la percée de ces nouveaux acteurs financiers, les banques traditionnelles ont été contraintes de s’adapter en proposant à leur tour un service de banque en ligne. C’est le cas notamment du français Nickel, détenu par la BNP Paribas, dont le modèle repose sur un réseau de 4 800 buralistes partenaires.

Selon KPMG, le nombre de néobanques aurait triplé en France en trois ans, captant désormais 2,6 millions de clients, soit trois fois plus qu’en 2017. Avec une stratégie « low-cost », les néobanques proposent des services bien moins chers que les banques classiques et ciblent principalement les jeunes et les entrepreneurs.

Des néobanques pionnières comme Anytime ou Sogexia ont depuis été rejointes par Qonto, Ditto Bank, Orange Bank, Monese… À l’instar de la BNP Paribas, certaines d’entre elles ont été crées par des acteurs historiques. C’est le cas de Eko du Crédit Agricole, Max du Crédit Mutuel, Enjoy de la Caisse d’Epargne…

  • Gestion des finances

Résultat de recherche d'images pour "bankin"
Bankin’

Bankin’ est une application permettant de gérer simplement son argent grâce une interface agréable offrant une navigation fluide et intuitive. Elle centralise l’ensemble de vos comptes bancaires et propose différents services de gestion : coaching, conseil en investissements…

En tant qu’acteur indépendant des banques en Europe, Bankin’ accompagne plus de 3,2 millions d’utilisateurs sans conflit d’intérêt. La CMO de Bankin’, Sophie Halliot était intervenue en 2017 à l’occasion de MobileOne pour expliquer comment la startup était parvenue à devenir le leader Européen de son secteur.

Avec plus de 2,8 millions d’utilisateurs, Linxo centralise automatiquement toutes les opérations bancaires de ses utilisateurs pour les aider à catégoriser leurs dépenses et ainsi gérer leur budget. Cyril Rondeau, CPO de Linxo à l’époque, était également intervenu à MobileOne en novembre 2018, pour livrer ses bonnes pratiques quant à la croissance fulgurante de la startup, passée de 10 à 70 collaborateurs en 18 mois.

  • Cagnottes en ligne

Avec respectivement 12 millions et 10 millions d’utilisateurs dans le monde, Leetchi et Le Pot Commun proposent aux utilisateurs de créer et de partager des cagnottes simplement. Les deux entreprises permettent également de dépenser l’argent récolté comme moyen de paiement auprès d’un large réseau de partenaires.

Image associée

Un record de levées de fonds au 1er semestre en France

C’est en 2015 que le marché de la fintech décolle, les financements franchissent alors les 100 millions d’euros, répartis sur 37 opérations. Quatre ans plus tard, les startups françaises lèvent plus de 354 millions au premier semestre 2019, un record.

Ce n’est pas tant le nombre d’opérations qui a augmenté depuis 2018 mais plutôt le ticket moyen par levée de fonds, passé de 5 millions en 2018 à 9,1 millions au premier semestre 2019.

Résultat de recherche d'images pour "levées de fonds fintech 2019"
Crédits : KPMG

« Les résultats de ce premier semestre nous confirment la capacité des investisseurs à apporter des financements unitairement beaucoup plus importants qu’en 2018, avec notamment 5 opérations à plus de 30 millions d’euros chacune ».

Mikaël Ptachek, Responsable de la Practice Fintech chez KPMG France.

Parmi les plus grosses levées de ce début d’année :

Les acteurs de la fintech française seront à MobileOne

Les 13 et 14 novembre prochains, MobileOne réunira plus de 2 000 experts du mobile pour deux jours de conférences, échanges et networking aux Docks de Paris. La fintech sera au centre des discussions afin de dresser un panorama approfondi de ce secteur en plein mouvement.

Il est 1 commentaire

Add yours