Xendera, l’application qui convertit les activités physiques en bons plans

Xendera, l’application qui convertit les activités physiques en bons plans


« Après l’effort, le réconfort ». Et c’est grâce à l’application Xendera que vous allez aimer faire du sport. Chaque effort est récompensé grâce aux algorithmes de l’app !

Nous avons rencontré Andy Gugenheimer, le fondateur de Xendera. Cet entrepreneur a lancé My Money Time, la V1 de Xendera en 2014.

Le constat a été le suivant, précise son fondateur : « Les gens ont un problème de motivation avec le sport. Et puis nous avons vu arriver les objets connectés, qui eux aussi, ont été assez rapidement abandonnés. Nous avons souhaité exploiter le sport et les objets connectés pour rendre l’ensemble intéressant et ludique pour les utilisateurs ».

Présentation de l’application

Plus l’utilisateur se dépense, plus il profite de bons plans chez les marques partenaires de l’application. Il suffit de connecter Xendera avec son application de tracking (Fitbit, Runstatic, Runkeeper…) pour importer ses activités. Chaque activité est scorée par Xendera grâce à un algorithme qui transforme chaque effort en valeur. Chaque effort donne le droit à un avantage.

7 catégories d’avantages : alimentation, e-learning, voyages, bien-être, sport, culture, aventures. Des partenariats avec des marques (Adidas, Reebok, Garmin, Sixt, Burton, Skins…) permettent d’obtenir des remises dans les plus grandes enseignes.

Déploiement de l’application

Le déploiement en France a été particulièrement complexe puisque l’utilisation de coupons de réductions n’est pas encore un automatisme, contrairement aux US ou en Allemagne. Xendera va d’ailleurs se déployer plus fortement à l’international en 2017, ce qui laisse penser que sa croissance, déjà très forte, va connaitre une nouvelle envolée !

Le fondateur précise que « L’application a été développée sous iOS et Android tout de suite. Nous avons une collaboration très étroite avec Apple car nous travaillons sur des technologies comme le Wallet ou encore Apple Pay mais à ce jour, les téléchargement sont équitables entre Android et iOS ».

Business model et monétisation de l’app

3 systèmes de rémunération ont été identifiés :

  • Partenariats avec des marques : Xendera se commissionne sur chaque coupon distribué et utilisé par un client chez une marque partenaire.
  • Xendera Retail : Sur une seconde application dédiée, chaque marque partenaire peut configurer ses propres offres et ainsi, inciter les utilisateurs à se rendre en boutique. Xendera est commissionné sur chaque bon utilisé.
  • Management et RH : Xendera développe également une solution de management par la récompense. Ainsi, une société pourra inciter ses collaborateurs à faire du sport et à gagner une récompense (voyage, bonus…).

Andy Gugenheimer ajoute « Il faut tout de suite voir très grand. Ne pas se limiter à la France mais viser l’international, chercher à lever des fonds rapidement pour conquérir le marché et se positionner en leader. Le business plan doit être béton bien avant le lancement de son application ».

Financement de l’application

Lors de son lancement, c’est le fondateur, Andy Gugenheimer, qui a géré les investissements en fonds propres. Assez rapidement, un tour de table a été organisé avec ses proches pour financer la croissance forte de Xendera.

Au global, Xendera a levé 640K € pour financer son développement.

Sur ce point, le CEO et fondateur de Xendera précise « le financement est primordial pour une application comme Xendera. Nous devons aller vite, taper fort et acquérir beaucoup d’utilisateurs en un temps record. Je me souviens de la période ou nous sommes arrivés à 50.000 utilisateurs ! Nous avons eu des pannes de serveurs et quelques soucis liés à la technique. Notre levée de fonds nous avait à l’époque permit de renforcer nos équipes, recruter un CTO senior, et re-penser l’architecture technique de notre app, pour supporter des charges plus lourdes ».

Best practices, défis et tendances du marché

Andy Gugenheimer a 3 conseils à donner aux futurs créateurs d’applications mobiles :

  • Ne pas sous-estimer la partie technique et bien s’entourer très rapidement.
  • Faire un business plan carré et réaliser des levées importantes, rapidement (il faut énormément d’argent pour l’acquisition et ne pas perdre de temps).
  • Ne pas se limiter à un seul pays et viser l’international tout de suite.

Concernant le marché du mobile, le fondateur de Xendera pense que « l’horizon n’est plus aussi large qu’à une époque. Il semble compliqué d’envisager un nouvel acteur dans la musique par exemple. Entre Apple, Deezer, Amazon et Spotify, le marché est déjà complet. Cependant, je pense que le domaine de la santé reste très peu exploité. Il va sans doute beaucoup bouger dans les prochaines années, même si le sujet est sensible ».

Pour ce qui est de la tendance qui ressort, Andy Gugenheimer pense au Cloud. De nombreux clients et partenaires placent le Cloud au coeur de leur préoccupation.

Vos outils préférés pour gérer votre quotidien ?

  • Slack : pour échanger et mettre à disposition des documents
  • Trello : pour la gestion des tâches et des missions
  • Pipedrive : pour les équipes commerciales

Merci Andy Gugenheimer pour vos réponses et bonne continuation. Nous allons suivre les évolutions de Xendera, qui s’annoncent nombreuses !

Il est 1 commentaire

Add yours