Starbucks : leader du paiement mobile aux États Unis

Starbucks : leader du paiement mobile aux États Unis


Devenu leader du paiement mobile aux Etats Unis devant Apple Pay, c’est en 2011 que la chaîne américaine de cafés lance son application mobile, faisant office de m-paiement et de carte de fidélité.

My Starbucks Rewards, l’application m-paiement et carte de fidélité

Ils sont 20,7 millions de clients américains à avoir utilisé l’application Starbucks pour payer leur café en 2017, soit 12% des transactions enregistrées par la chaine au premier trimestre 2018 selon eMarketer. Soucieux de gagner du temps, ou de cumuler des avantages fidélité, les clients de la chaine ont été séduits par My Starbucks Rewards, l’application gratuite lancée par la marque.

Disponible sous IOS comme sous Android, l’application Starbucks se place en tête du classement des applications de paiement mobile devant Apple Pay qui compte 19,9 millions d’utilisateurs, Google Pay 9,3 millions et Samsung Pay 8,4 millions.

Une réussite due à un lancement précoce mais aussi au lien établi avec le programme de fidélité de l’enseigne. En effet, les clients cumulent des points à chaque passage en caisse sous présentation de leur smartphone et gagnent des boissons gratuites.

Starbucks offre ainsi à ses clients une expérience de paiement cohérente dans tous ses points de vente, et fait entrer l’acte d’achat sur mobile dans leurs habitudes.

Une avance que le géant américain devrait conserver au moins jusqu’en 2022

Le paiement sur mobile semble avoir encore de beaux jours devant lui. En effet, le nombre d’utilisateur de paiement mobile augmentera de 14,5% pour atteindre 55 millions d’ici fin 2018 aux USA, selon l’étude publiée par eMarketer. Cette dernière affirme que le classement des applications de paiement mobile sera dominé par Starbucks jusqu’en 2022. Une prévision qui semble tenir compte de la récente expansion d’Apple Pay, qui offrira à ses utilisateurs la possibilité d’envoyer de l’argent à leurs contacts via iMessage.

Lancée avant Samsung et Google Pay, Apple Pay est acceptée par plus de la moitié des marchands américains. Google Pay quant à elle ne connait pas un tel succès malgré sa pré-installation sur Android. Quand à Samsung, elle est la solution la plus acceptée par les commerçants mais compte pourtant le moins d’utilisateurs. 

Cependant, ce classement a de grandes chances d’être perturbé car tout laisse à penser que ces solutions risquent bien d’être concurrencées par de nouvelles applications de paiement, celles des marchands eux mêmes.

Il est 1 commentaire

Add yours