RGPD, publicité sur mobile, fraude, attribution : rencontre avec Aline Reiniche d’Adjust

RGPD, publicité sur mobile, fraude, attribution : rencontre avec Aline Reiniche d’Adjust


Dans votre récente publication sur Adexchanger, vous avez évoqué l’engagement d’Adjust en faveur de la confidentialité et la transparence des données. Comment le RGPD va-t-il vous affecter, vous et vos clients ?

Aline Reiniche : Adjust a toujours été engagé dans une démarche de transparence. Nous partageons nos audits annuels pour la certification ePrivacy, nous communiquons notre temps de bon fonctionnement annuel et nous donnons à nos clients accès à toutes leurs données, aussi granulaires soient-elles, tout en ayant un respect absolu de la confidentialité.

Le RGPD affectera tout le monde à travers l’UE. Il est donc essentiel que les entreprises y soient préparées et qu’elles travaillent avec des collaborateurs tiers qui prennent ces réglementations au sérieux. Depuis un certain temps déjà, Adjust a totalement intégré ces nouvelles réglementations. Nous sommes la société d’attribution qui offre les standards les plus élevés du marché en matière de confidentialité des données et, en tant que société allemande, nous prenons toute nouvelle réglementation très au sérieux. Heureusement pour nous, notre mode de fonctionnement actuel ne sera pas affecté car notre produit a été conçu dans le respect de cette réglementation.

Notez que nous sommes aussi dans une démarche pédagogique vis-à-vis de nos clients : nous leur indiquons les bonnes questions à poser à leurs partenaires afin d’évaluer leur propension à respecter la loi. Vous pouvez consulter le dernier article que nous avons publié à ce sujet ici.

Je sais qu’Adjust s’est fait remarquer dans ses prises de position sur la fraude au rendement publicitaire au sein de l’écosystème. Vous avez d’ailleurs développé vos propres produits pour juguler cette fraude. Comment la solution de prévention de la fraude d’Adjust est-elle en mesure de garantir un vrai retour sur investissement ?

AR : Il existe une vraie différence entre ce que nous faisons chez Adjust et ce que font les autres sur le marché. Pour nous, le plus important a toujours été d’empêcher que la fraude publicitaire mobile ne génère des attributions, car il s’agit là d’une étape cruciale dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de la fraude. En procédant ainsi, nous empêchons simplement les escrocs de toucher de l’argent. Plus important encore, nous rééquilibrons les règles du jeu pour les marketeurs qui ont tant besoin de transparence dans leur activité.

Pendant trop longtemps, il n’y a eu aucune transparence dans la chaîne d’événements qui conduit à une installation d’application. Au cours de ces vingt derniers mois, nous avons révélé l’ampleur de la fraude et nous avons aidé bon nombre d’entreprises à recouvrer leurs pertes. Nous avons également aidé les entreprises à mettre au point leurs propres mesures de protection en lançant la Coalition contre la fraude publicitaire (CAAF ou Coalition Against Ad Fraud).

Nous avons nous-mêmes pu constater que la fraude revêt de nombreuses formes : elle peut être mise en œuvre dans une pièce remplie d’iPhones, sur un serveur cloud, à l’intérieur même d’une application ou par l’exploitation des failles d’un appareil. Mais quelle que soit la méthode, les résultats sont les mêmes : les annonceurs perdent bien plus que le budget initialement alloué. La fraude publicitaire mobile « dilue » leurs analyses ; ils ne parviennent pas à acquérir les types d’utilisateurs qu’ils ciblent et ils investissent finalement dans les mauvais canaux.

Vous pouvez voir les choses de la façon suivante : si vous gérez un magasin, quel est le nombre de vols que vous êtes prêt à accepter avant de mettre en place des mesures pour y mettre fin ? Pour la plupart des acteurs économiques, aucun vol n’est acceptable. C’est pour cette raison que les magasins disposent de systèmes de sécurité, de gardiens, de caméras, etc.

Quelles sont vos prédictions en ce qui concerne les technologies d’attribution et la collecte de données pour le marketing mobile ?

AR : Le développement de nos produits est axé sur le renforcement de la transparence dans la chaîne d’approvisionnement. Cette quête de transparence se manifeste à travers nos solutions de prévention de la fraude, nos API à coût ouvert (qui donnent aux annonceurs une idée précise du montant qu’ils dépensent pour acquérir un utilisateur) ainsi que dans notre volonté d’ouverture en matière de sécurité des données et de confidentialité. Nos justificatifs sont toujours accessibles car nous n’avons rien à cacher.

Cette exigence de transparence va rester la valeur de référence dans l’évolution de notre produit. Et nous croyons fermement qu’elle a vocation à devenir la valeur de référence dans l’ensemble de notre secteur d’activité.

Travailleriez-vous pour une entreprise qui a capté des revenus qui auraient normalement dû vous revenir, qui n’a pas partagé des informations critiques et qui n’a pas été transparente quant au montant et à la date de votre paiement ? Probablement pas. Nous pensons que tout le monde gagnerait à développer des systèmes capables de briser ces barrières du secret qui sont si répandues dans le domaine de la publicité mobile. Les annonceurs ont le droit de savoir où et combien de fois leur audience a vu une publicité, comment et quand ils sont victimes d’une escroquerie, combien d’argent ils ont dépensé et combien ils en ont gagné. En fin de compte, les annonceurs sont tout simplement à la recherche de données fiables, et non d’estimations produites par un algorithme d’IA.

Une fois que les données publicitaires sont fiables, apparaît un réel besoin d’outils capables d’augmenter l’engagement des utilisateurs. Le développement de ces tendances devrait s’accélérer courant 2018. Nous avons déjà été témoins des énormes progrès réalisés en 2017 avec l’adoption de technologies d’apprentissage machine par un nombre croissant d’entreprises. Nous avons aussi constaté que les réseaux de retargeting gagnaient en sophistication et en capacité à apporter un réel retour sur investissement pour les annonceurs. Notre propre outil Audience Builder fournit aux annonceurs toutes les données granulaires dont ils ont besoin pour travailler avec n’importe quel partenaire sur leurs campagnes marketing.

Adjust sera sur scène le 25 avril 2018 à l’occasion de la 3ème édition de RetMo Paris. Cet évènement dédié au commerce sur mobile va réunir plus de 450 retailers et 40 experts du mobile autour de 30 conférences présentant des dispositifs mis en place chez des leaders du commerce (Boulanger, Auchan, Devred…).

Pour assister à cette journée réservée aux retailers et e-commerçants, demandez votre invitation sur le site de l’évènement. Mobnews est partenaire de RetMo depuis la première édition, en 2016, qui avait déjà réunit plus de 300 retailers.


L’évènement est gratuit sur invitations réservées aux professionnels du e-commerce et du retail

Demander une invitation


Il est 1 commentaire

Add yours