L’application Stootie passe le cap des 800000 users et annonce une nouvelle version de son app

L’application Stootie passe le cap des 800000 users et annonce une nouvelle version de son app


Nous avons rencontré Rémi Peron, Lead Mobile Developper chez Stootie, l’application numéro 1 des services entre particuliers et professionnels.

Rémi avait animé une conférence lors des AppDays en 2016 : « iOS, migration de d’objective-c à Swift : retour d’expérience de Stootie ».

Il nous parle aujourd’hui de l’année qui vient de s’écouler et des projets à venir chez Stootie, notamment de la nouvelle version de l’application qui verra le jour début juillet.

Ci-dessous, Rémi Peron, speaker aux AppDays 2016

Présentation de l’application

A l’origine, Stootie est mobile first. Lancée en 2012 sur iOS et Android, le site web n’est ouvert que 3 ans plus tard, en 2015. Le modèle est simple mais efficace : créer une marketplace de services, permettant de simplifier la vie des utilisateurs au quotidien. Assez rapidement, Stootie lève des fonds (auprès de Xavier Niel et Jean-David Blanc notamment) et se développe jusqu’à atteindre plus de 800.000 utilisateurs en 2017.

L’application permet de louer des services localement. De l’aide pour faire de la peinture, un déménagement, garder son animal de compagnie ? L’annonce est directement publiée sur Stootie et ne reste plus qu’à recevoir les offres en retour.

Avec un taux de réponse proche des 70% aux annonces, Stootie est leader sur son marché.

Lancement de l’application et modèle économique

Stootie est mobile first. C’est donc sur mobile que se lance le service en 2012 avant d’arriver sur le web en 2015. La cible utilisateur est large puisqu’elle regroupe aussi bien des artisans, des étudiants ou encore des cadres qui manquent de temps pour faire ces petits travaux du quotidien.

Une communication principalement sur les réseaux sociaux pour l’app qui révolutionne la notion de service localement. Un mode de communication local qui semble porter ses fruits lorsqu’on regarde les chiffres liés à sa croissance.

Stootie se commissionne sur les services rendus. Il s’agit d’un modèle en tiers de confiance : la commission est versée sur un compte bloqué jusqu’à ce que le service trouve preneur. La commission est alors débloquée et versée à Stootie.

La fonction de Lead Mobile Developer chez Stootie expliquée par Rémi Peron

« Être Lead Mobile Developer, ça consiste à développer tout ce qui est visible par l’utilisateur. Je gère l’ensemble du front sur les applications iOS, Android et sur le site web. Aujourd’hui, nous sommes 6 : 2 sur l’app iOS, dont moi, 2 sur l’app Android, et 2 sur le site web » précise Rémi Peron.

Stootie est organisée en « EPIC ». 3 points stratégiques ont été identifiés et des équipes sont ensuite formées pour faire avancer chaque sujet. Le product manager trouve les idées, les développeurs estiment la faisabilité et le coût, les créatifs design les maquettent puis le sujet est de retour dans les équipes techniques pour le développement.

Best practices & défis 

Rémi Peron ne mettra pas longtemps à répondre « le plus gros défi dans une équipe mobile, c’est le recrutement. Il n’existe aucune plate-forme spécialiste de ce sujet et il est compliqué de trouver des profils pouvant répondre aux besoins du produit ».

Puis il enchaine en donnant 2 conseils aux futurs créateurs d’applications « Aujourd’hui, il faut réussir à itérer rapidement. Ne pas rester bloqué sur une seule idée et être en mesure de produire rapidement. Rester flexible en soit. Il faut également être patient et ne pas abandonner une idée si elle ne fonctionne pas de tout de suite. Je pense qu’il faut bien tout mesurer avant de conclure à l’échec trop rapidement. Il arrive fréquemment qu’un service mette plusieurs mois avant d’être adopté par les utilisateurs ».

Côté outils incontournables, Rémi Peron cite Slack, Danger System ou Fastlane.

Marché du mobile & prochaines opportunités

« Ce que je vois arriver en septembre, c’est que la réalité augmentée va exploser sur la plateforme Apple. Beaucoup d’applications vont arriver sur le marché, notamment sur les jeux. D’autres utilisations sont à prévoir, sur l’éducation ou la grande distribution par exemple » confit Rémi Peron.

Côté marché, il précise que « l’UX, la rétention et le test sont des sujets qui restent au coeur des discussions, y compris chez Stootie. Nous lançons une nouvelle version de l’application début juillet donc ce sont évidemment des points très stratégiques pour nous ».

Cette nouvelle version de Stootie va permettre de faciliter la création des demandes de services et de mieux structurer son offre.

Nous tenons à remercier Rémi Peron pour ses réponses. Il sera présent aux AppDays 2017 alors n’attendez pas, prenez vos places en tarif early bird sur le site de l’évènement 100% mobile.


Il est 1 commentaire

Add yours