La CNIL lève la mise en demeure de Vectaury

La CNIL lève la mise en demeure de Vectaury


Épinglée le 8 novembre dernier par la CNIL qui lui reprochait de ne pas être conforme au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), Vectaury a vu sa mise en demeure levée le mardi 26 février. Vectaury était la 4e start-up ciblée par la CNIL depuis l’entrée en vigueur du règlement. Elles se sont depuis toutes mises en conformité.

La startup spécialisée dans la traque du parcours client sur mobile aurait mis aux normes son outil de recueil du consentement « pour que les utilisateurs de mobiles puissent avoir une information plus accessible et détaillée et, ainsi, manifester activement leur choix sur l’utilisation des données à des fins marketing et publicitaires ».

Vectaury a également mis en place un système permettant de vérifier le respect du RGPD dans les applications mobiles où elle vend des espaces publicitaires.

Nos autres articles à ce sujet : 

  • Le secteur de la géolocalisation et de la data mobile en plein boum : lire l’article
  • Vectaury connecte le monde physique au monde digital : lire l’article

Source : latribune.fr

Il est 1 commentaire

Add yours