[App] Avec plus de 2 millions d’utilisateurs, FizzUp gère la plus grosse communauté fitness

[App] Avec plus de 2 millions d’utilisateurs, FizzUp gère la plus grosse communauté fitness


Il y a 1 an lors des AppDays, Julien Lavault, fondateur de l’application mobile de coaching sportif FizzUp, expliquait son aventure entrepreneuriale. Nous l’avons rencontré à nouveau pour prendre des nouvelles de l’appli incontournable des deux dernières années !

Présentation de l’application

Lancée en 2015 en France et déployée à l’international début 2017, FizzUp compte aujourd’hui plus de 2 millions d’utilisateurs. L’objectif est de proposer des séances de sport courtes mais efficaces.

Le fondateur de l’app, réunissant la plus grosse communauté fitness, précise : « l’idée est de proposer un coaching ultra personnalisé permettant, avec le minimum d’efforts, d’avoir le maximum de résultats. Nous faisons du sport un plaisir plutôt qu’une contrainte grâce à un algorithme qui adapte les séances en fonction de chaque utilisateur et une sélection des sports et exercices en fonction des intérêts et appétences de nos clients ».

Aujourd’hui, même si FizzUp est disponible sur le web, le mobile représente plus de 85% d’utilisateurs.

Concernant les utilisateurs justement, Julien Lavault ajoute « Nous notons 2 typologies d’utilisateurs majoritaires. Des femmes de 20 à 35 ans qui souhaitent avant tout perdre du poids, et des hommes de 25 à 35 ans souhaitant prendre de la masse musculaire ».

Lancement de l’application et modèle économique

L’application lancée en 2015 a remporté de nombreux concours. Son équipe mise tout, dès le lancement, sur la qualité de l’app. Une navigation fluide, un service excellent, un produit intéressant… Cette stratégie va permettre à Julien Lavault de lever 2 millions d’euros, dont la dernière date de septembre 2016 (pour un montant de 1,4 millions d’euros).

FizzUp repose sur un modèle freemium. 20% des fonctionnalités sont accessibles gratuitement puis viennent s’ajouter des options avec le programme premium. La grande nouveauté, c’est le lancement ce mois-ci du programme de méditation. FizzUp sera la seule app à proposer ce service : allier sport et méditation pour décompresser durant les phases de stress ou de forte pression. Il s’agit d’un programme de méditation court en pleine conscience.

Un partenariat avec la marque Puma a également été signé par le fondateur de l’application.

Best practices & défis d’entrepreneur

Malgré un marché de la santé et du sport bien exploité, Julien Lavault propulse FizzUp dans le classement des apps incontournables. L’effet est immédiat et se fait sentir sur les infrastructures techniques : les serveurs se mettent à chauffer et ce sont donc 6 mois qui vont être consacrés à l’optimisation de l’application (requêtes, navigation…).

Le président de FizzUp livre 2 conseils aux futurs créateurs d’applications mobiles :

  • Tout mesurer (notamment ce qui va permettre d’améliorer la rétention)
  • Tout tester, re-tester et encore tester (et avoir des méthodes agiles pour mettre en production rapidement et facilement)

Il termine en ajoutant que « choisir, c’est renoncer ». Mieux vaut donc avoir tous les indicateurs à disposition avant de trancher.

Les équipes FizzUp utilisent des outils indispensables au quotidien, permettant de contrôler, mesurer et corriger en cas de problème. Le fondateur nous citera par exemple AppsFlyers (analyse des données) et Mobile Action (analyses et optimisations) comme des partenaires incontournables.

Marché du mobile, opportunités & tendances

Selon Julien Lavault, de nombreux secteurs d’activités sont déjà bien encombrés (transport, santé, sport…). Il est donc très compliqué de sortir du lot.

« Je note que le secteur de l’assurance est sous représenté sur le mobile, voir pas représenté du tout. Personne n’est au courant du type de couverture il dispose pour son habitation, combien lui coute son assurance voiture, comment l’upgrader facilement et rapidement… Si un marché doit bouger sur mobile, c’est bien celui de l’assurance. Je pense qu’il reste aussi des choses à faire sur le dating » confit le CEO de FizzUp.

Concernant les tendances du marché, « tout va se jouer sur la personnalisation de l’expérience utilisateur. Il va falloir centraliser ses utilisateurs sur une seule plate-forme unique, mais proposant plusieurs expériences. Le relationnel va aussi faire la différence, avec, par exemple, l’apparition et la démocratisation des chatbot. Je pense que nous allons aussi voir sortir les services des applications pour aller sur d’autres supports : iMessage, Messenger, AppleWatch… Je pense que le service doit être présent là ou il a une valeur ajouté, donc pas uniquement dans l’application » enchaine Julien Lavault.

Nous remercions Julien Lavault, président et fondateur de FizzUp pour ses réponses. Il sera à nouveau présent pour les AppDays 2017. Vous souhaitez le rencontrer ? Les places sont encore au tarif early bird pour quelques jours !


Networkez avec l’écosystème du mobile pendant 2 jours à Paris !

RESERVER MA PLACE


Il est 1 commentaire

Add yours